Jeunes Filles, Filles, Femmes, Epouses, Musulmanes et Croyantes
 
AccueilLiensFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allah dit : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes de leur confier le dépôt. Ils ont refusé et en ont eu peur. L’homme s’en est alors chargé ; il est très injuste envers lui-même et très ignorant. » Sourate Al-Ahzâb, .72.

Partagez | .
Admin







Le juste milieu dans les fêtes de mariage






Question :


Quelles sont les choses prescrites par la religion pour les hommes et les femmes dans la célébration des mariages ?

Quel est votre conseil à ceux qui exagèrent dans les fêtes de mariage, comme ceux qui louent des salles de fêtes à plus de dix mille riyals pour une seule nuit, qui font des excès dans les menus et les repas qu’ils préparent, ou qui achètent la robe de la mariée à un prix qui peut atteindre dix-sept mille riyals ?



Réponse :


Les cérémonies célébrées pour fêter un mariage ou une autre occasion sont soumises aux mêmes règles qui régissent n’importe quel autre acte de la personne.


Si ces fêtes restent dans les limites religieuses, alors il n’y a pas de mal à les célébrer ; par contre, elles deviennent illicites si elles en sortent.


En effet, Allah, qu’Il Soit Glorifié, a cité une règle générale dans Son Livre lorsqu’Il a dit :





« Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès. »[1]


Par conséquent, tout ce qui contient des excès et dépasse les limites de la modération devient illicite.


Par ailleurs, Allah a fait l’éloge de ceux qui dépensent avec modération en disant :





« Qui, lorsqu’ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu. »[2]


Je conseille donc à tous mes frères d’observer un certain équilibre dans leurs dépenses, que ce soit pour les menus festifs, pour le lieu de la célébration des fêtes ou pour les tenues.


Le mariage où il y a le plus de bénédiction est celui qui a occasionné le moins de dépenses.


De plus, ces excès dans les dépenses empêchent les jeunes de se marier puisqu’ils devront supporter des sommes exorbitantes s’ils pensent à se marier.


Magazine ad-Dacwa, n°1307.






[1] Al-Acrâf, v. 31.

[2] Le Discernement, v. 67.





Site inactif momentanément, Allahu wallem !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin







Tendance à l'exagération lors des cérémonies de mariage...






1711السؤال
نشكو من بيوت الأفراح والمغالاة فيها ، لاسيما أن كثيراً من الناس اتخذها عادة ، ويشترط لزواج ابنته أن يكون البيت الفلاني . . . وهذا يثقل كاهل العريس ، نرجو التوجيه؟


Question :


Nous déplorons l’existence des [salles de mariage] et la démesure que cela provoque, notamment depuis que beaucoup de gens ont pris cette tendance pour habitude.

Ceci est devenu une condition au mariage, de choisir tout particulièrement la salle d’untel, pour celui qui veut marier sa fille…et cela augmente les préparatifs du marié, nous vous demandons donc, de nous orienter [sur ce problème].





Réponse :


بلا ريب أن السنة عدم التكلف في المهور والولائم من أجل تسهيل زواج الشباب والفتيات وأن يتواصى أهل الزوج وأهل الزوجة بترك التكلفة وبقلة المهور تشجيعا للشباب على الزواج .
ولا شك أن قصور الأفراح مما يثقل كاهل الزوج والزوجة في بعض الأحيان ، وكذلك الولائم مما يشق عليهما أيضاً . فالمشروع للجميع عدم التكلف في ذلك كله وقد قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ((خير الصداق أيسره ، وخيرهن أقلهن مؤنة)) فالمشروع للجميع الحرص على إتباع السنة فالرسول عليه الصلاة والسلام قال لعبد الرحمن بن عوف : ((أولم ولو بشاة)). والنبي صلى الله عليه وسلم أولم على زينب بخبز ولحم ، ودعا الناس إلى وليمته .
والمقصود : أن جنس الولائم مشروع في النكاح ، لكن ينبغي للمسلم عدم التكلف بجعل الطعام الكثير الذي يفضي إلى إلقائه في القمائم والمحلات المرغوب عنها ، ويمنعها الفقراء والمحاويج ، وإذا اكتفوا بقصورهم ولم يتوسعوا في دعوة الناس . . فالأمر في هذا أحسن . لأن المهم إعلان النكاح ، والقيام بالوليمة ولو بشاة واحدة ، أو شاتين ودعوة بعض الأقارب وعدم التوسع في ذلك أرفق بالجميع .







Il n'y a aucun doute d’après la Sounna, qu’on ne doit pas permettre d’excès pour les dots [Mahr] et les repas [wala im] afin de faciliter le mariage aux jeunes garçons et aux jeunes filles et que les proches du marié et de la mariée (des deux familles) s’entendent afin d’abandonner cette surcharge, réduire les dots et veiller à encourager les jeunes gens au mariage.


Nul doute que les palais où se déroulent les fêtes de mariage (salle des fêtes) sont parfois, une véritable charge supplémentaire dans les préparatifs du marié et de la mariée ; ainsi que les repas de noces, cela représente aussi un obstacle supplémentaire pour les deux [mariés].


La législation recommande pour tous de ne pas s’imposer ce genre de frais


et il a été rapporté de façon sûre par le messager d’Allah que :


« La meilleure dot, est la plus simple et les meilleures réceptions données sont les moins copieuses ».


La législation nous commande donc, de suivre scrupuleusement la Sounna, car le messager a dit à ‘Abd Ar-Rahman Ibn ‘Awf :


« Donne un repas de noce, même s'il se compose seulement d'une brebis ».


Le prophète a donné un repas de noces rien qu’avec de l’huile d’olive, du pain et de la viande et il a appelé les gens à manger à ce repas.


Ce qui veut dire :

Arrow l’origine du repas de noces est tout à fait légiféré lors d’un mariage, néanmoins ce qu’on attend du musulman c’est de ne pas s’imposer d’excès dans la préparation de la nourriture en grande quantité pour qu’ensuite elle finisse à la poubelle et dans les espaces prévus à cet effet, en mettant à l’écart [de ce fait] les indigents et les nécessiteux.


Et s’ils se contentent d’un petit nombre [d’invités] et n’exagèrent pas pour ce qui est de l’invitation des gens […] alors cela serait préférable.


Parce que le plus important, est d’annoncer le mariage et donner un repas de noces, même s'il se compose d'une ou deux brebis et de n’inviter seulement que quelques membres de la proche famille sans pour autant grossir leur nombre, alors cela serait finalement plus convenable pour tout le monde.



D'après 'Anas Ibn Mâlik , L'Envoyé d'Allah , ayant vu sur (les vêtements de) ‘Abd Ar-Rahman ibn ‘Awf les traces du "sufra" (matière jaune parfumée), lui demanda :


"Qu'est-ce que c'est ? ".

- "O Envoyé d'Allah, répondit-il, je viens d'épouser une femme, et je l'ai dotée du poids d'un noyau d'or (le poids de 5 dirhams environ)".

- "Qu'Allah bénisse votre union ! Donne un repas de noce, même s'il se compose seulement d'une brebis ".
[Hadith dans le Sahih – version de Mouslim]







Source : www.binbaz.org.sa


Majmou' Fatawa oua maqalat moutanayi'a - Volume n°3 – Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz .


Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le juste milieu dans les fêtes de mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mariage ::  -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit