Jeunes Filles, Filles, Femmes, Epouses, Musulmanes et Croyantes
 
AccueilLiensFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allah dit : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes de leur confier le dépôt. Ils ont refusé et en ont eu peur. L’homme s’en est alors chargé ; il est très injuste envers lui-même et très ignorant. » Sourate Al-Ahzâb, .72.

Partagez | .
Invité



Salam aleykoum

D’après Ibn ‘Oumar (radhiallâhu ‘anhu) quand le prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) levait ses deux mains dès lors qu’il invoquait Allâh, et il ne les baissait pas tant qu’il n’avait pas essuyé son visage avec. Rapporté par at-Tirmidhî

Je voulais savoir si il y a une soeur qui pourrait me renseigner la dessus a savoir si c'est un hadith authentique car je ne le fais plus depuis que le cousin de mon époux lui a dit que c'était une bida'. Mais on se doit de recherché la science.

Barakallahoufikoum wa salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Admin





'Alayki salam wa rahmatullahi wa barakatuh,

Voici ce que j'ai trouvé après quelques petites recherche sur le net dans nos sites de références :





حكم مسح الوجه بعد الدعاء

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء




Le jugement sur le fait d’essuyer son visage après les invocations [dou'as]




Commission Permanente pour les Recherches Académiques
et l’Ifta (consultation religieuse) en Arabie Saoudite.



السؤال
االفتوى رقم- 2396

جاءنا مُرشِدون يَذكرون بأن الإنسانَ إذا رفع يديه يدعو اللهَ لا يَمسح بهما وجهَه؛ لأن مَسحَ الوجهِ بهما بعدَ الدعاءِ بدعة، ويقولون: إذا قالَ المؤذنُ في إقامةِ الصلاةِ (قد قامَتِ الصلاة)؛ فقَوْلُ بعض الجَماعةِ عند ذلك: (أقامَها الله وأدامَها) بدعة لا يجوز. فبيِّنوا لنا الحُكمَ في الأمرَيْن؟





Question :



Nous avons reçu la visite de conseillers [religieux] qui disent sur la personne qui lève ses mains pour invoquer Allah, qu’elle ne doit pas essuyer son visage car le fait d’essuyer son visage après les invocations n’est qu’une innovation [bid’a].

Ils disent également, que si le Mouadhin [celui qui appel à la prière] dit lors de l’iqama :

« le moment est venu d’accomplir la prière – qad qamati as-salat »,

alors que certains groupes prononcent à la suite, les paroles suivantes

« C’est Allah qui a fait en sorte qu’elle s’accomplisse et qu’elle le soit continuellement - aqamaha Allah oua adamaha »,

que cela n’est qu’une innovation et n’est pas acceptable.

Montrez-nous donc, le jugement [exact] dans ces deux cas ?




أولاً: دعاءُ العبد ربَّه وسؤالُه إياه مَشروع ومُرَغَّبٌ فيه، ورفعُ اليَدَيْن فيه ضَراعةً وابتهالا إلى الله ثابتٌ مشروعٌ أيضاً. وأما مسحُ الوجهِ بالكفَيْن عَقِبَ الدعاءِ: فقد وردَ فيه حديثٌ ضعيف رواه ابنُ ماجه مِن طريق صالح بن حَسان النصري عن محمد بن كعب القُرَظِي عن ابن عباس - رضي الله عنهما - قال: قال النبي - صلى الله عليه وسلم -: «إذا دعوتَ فادعُ اللهَ ببطونِ كفَّيْكَ، ولا تدعُ بظهورهما، فإذا فرغتَ فامسحْ بهما وجْهَكَ» لضعف صالح بن حسان، فقد ضعَّفه أحمد وابنُ معين وأبو حاتم والدار قطني، وقال البخاري: منكر الحديث، وقال أبو نعيم الأصبهاني: منكر الحديث متروك، وقال ابنُ حبان: كان صاحبَ قينات وسَماع، وكان يروى الموضوعات عن الأثبات، وقال ابنُ الجوزي في هذا الحديث: لا يصح؛ فيه صالح بن حسان.

وورد فيه حديث آخر رواه الترمذي في سننه قال: حدثنا أبو موسى محمد بن المثنى وإبراهيم بن يعقوب وغير واحد قالوا: حدثنا حماد بن عيسى الجهني: عن حنظلة بن أبي سفيان الجمحي: عن سالم بن عبدالله: عن أبيه: عن عمر بن الخطاب - رضي الله عنه -، قال: كان رسول الله - صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ - إذا رفع يديْهِ في الدعاءِ لم يحطَّهما حتى يمسحَ بهما وجْهَه. قال محمد بن المثنى في حديثه: لم يردَّهما حتى يمسحَ بهما وجهَه. قال أبو عيسى: هذا حديث صحيح غريب لا نعرفه إلا مِن حديث حماد بن عيسى، وقد تفرد به وهو قليل الحديث، وحنظلة بن أبي سفيان ثقة، وثَّقه يحيى بن سعيد القطان.اهـ ولكن فيه حماد بن عيسى وهو ضعيف وقد تفرد به على ما ذكره الترمذي

ولمَّا كان الدعاءُ عبادةً مشروعة، ولم يثبت في مسح الوجهِ بالكفيْن عَقِبه سُنة قولية أو عملية، بل روي ذلك مِن طرق ضعيفة؛ فالأولى تركه؛ عملاً بالأحاديثِ الصحيحةِ التي لم يُذكر فيها المسح.





Réponse :


Premièrement



L’invocation et la supplication du serviteur auprès de son seigneur sont effectivement légiférées et [plutôt] à exhorter.


Le fait de lever les mains est également légiféré de manière authentique et comporte un geste d’imploration et une approche innocente envers Allah.


Par contre, essuyer son visage avec ses mains après l’invocation : il a été rapporté de ce geste un hadith faible, selon Ibn Majah d’après Tarik Salah Ibn Hassan An-Nassari, d’après Muhammed Ibn Ka’b Al Qourdy d’après Ibn ‘Abass (radya Allah ‘anahouma), qui dit que le prophète a dit :


« Si tu invoques, alors invoques Allah avec la paume de tes mains et ne l’invoques pas avec leurs dos [tes mains], ensuite si tu as terminé essuies ton visage avec tes deux mains »



et [cela] de part la faiblesse de Salah Ibn Hassan.


Ce hadith est considéré comme étant faible par Ahmad et Ibn Mou’iyan et Abou Hatim et Ad-Darqoutni ;


Al Boukhari a dit :

« mounkar al hadith » ;


Abou Na’im Al Asbahany a dit :

« mounkar al hadith matrouk (rejeté) » [etc.].


Il a été rapporté dans un autre hadith, selon At-Tirmidhi dans ses « sounan », d’après Abou Moussa Muhammad Ibn Al Mouthna et Ibrahim Ibn Ya’koub et selon plus d’une personne qui ont dit :


qu’Hamad Ibn ‘Issa Al Jouhny a rapporté de Handhala Ibn Abi Soufyane Al Jamhy, d’après Salim Ibn ‘Abd Allah, d’après son père :


selon ‘Omar Ibn Al Khatab qui dit :


« le prophète levait ses deux mains dés lors qu’il invoquait Allah et il ne les baissait pas tant qu’il n’avait pas essuyer son visage avec ».



Muhammad Ibn Al Mouthna à dit dans son commentaire :


« il ne les replaçait pas tant qu’il n’avait pas essuyer son visage avec ».


Abou ‘Issa a dit :

« c’est un Hadith étrange, nous ne le connaissons que d'Hamad Ibn ‘Issa, et il est seul à l’avoir apporté en ce sens alors qu’il est peu connaisseur en hadith »,


or Handhala Ibn Abi Soufyan est digne de confiance et Yahya Ibn Sa’id Al Qoutân l’a suivi ; mais il y a Hamad Ibn ‘Issa qui l’a également suivi mais qui est considéré comme étant faible, suivant ce qu’a été rapporté par At-Tirmidhi.


En conséquence, l’invocation est une adoration légiférée tandis que l’essuyage du visage avec la paume des deux mains, à la suite d’une tradition prophétique (Sounna) qu’elle soit une parole prononcée ou un geste accomplit, s’avère ne pas être une pratique authentique.


Donc, délaisser cette pratique est prioritaire, d’autant plus que cela a été rapporté dans des variantes qui sont faibles ! Ceci, compte tenu de la nécessité de suivre les hadiths authentiques qui ne font pas mention de l’essuyage du visage.


ثانيا: الأصلُ في العبادات التوقيف، وألا يُعبَد الله إلا بما شرع، ولم يثبت عن النبي - صلى الله عليه وسلم - أنه قال حينما سمع الإقامة: أقامها الله وأدامها، ولكن روى أبو داود في سننه ذلك عنه من طريق ضعيف قال: حدثنا سليمان بن داود العتكي: حدثنا محمد بن ثابت: حدثني رجل مِن أهل الشام: عن شهر بن حوشب: عن أبي أمامة، أو عن بعض أصحابِ النبي - صلى الله عليه وسلم - أنَّ بلالا أخذ في الإقامةِ فلما أنْ قال: (قد قامت الصلاة) قال - صلى الله عليه وسلم -: ((أقامَها الله وأدامها)). وسبب ضعفِه: أن في سنده رجلاً مبهماً، والرجلُ المبهم لا يُحتج به

وبذلك يتبيَّن أن قَول: (أقامها الله وأدامها) عند قولِ المُقيم (قد قامت الصلاة): غير مشروع؛ لِعدم ثبوتِه عنه - صلى الله عليه وسلم -، وإنما الأفضلُ أن يقولَ مَن سَمِع الإقامةَ مِثلَ قَوْلِ المُقيم؛ لأنها أذان، وقد قال النبي - صلى الله عليه وسلم -: «إذا سَمِعْتُمُ المؤذنَ؛ فقُولوا مِثلَ ما يقول»




Deuxièmement


Les adorations sont fondées sur une jurisprudence restrictive [ ce qui est légiféré], Allah ne peut être adoré que selon Sa [propre] législation.


Il n’a pas été rapporté de manière authentique que le prophète a dit, après avoir entendu l’iqama :


« C’est Allah qui a fait en sorte qu’elle s’accomplisse et qu’elle le soit continuellement - aqamaha Allah oua adamaha ».


Cependant Abou Daoud a rapporté cela dans ses « sounan », selon des variantes qui sont faibles : il dit d’après Suleyman Ibn Daoud Al ‘Ataky : d’après Muhammad Ibn Thabit : selon un homme des gens du Sham, d’après Chahr Ibn Houchab : d’après Abi Oumama ou selon certains compagnons du prophète qui dit que lorsque Bilal accomplissait l’iqama et disait :


« le moment est venu d’accomplir la prière – qad qamati as-salat »,



le prophète répliquait par :


« C’est Allah qui a fait en sorte qu’elle s’accomplisse et qu’elle le soit continuellement - aqamaha Allah oua adamaha ».


La raison de la faiblesse de ce Hadith se trouve dans sa chaîne de narration, il y a un homme inconnu et on ne peut pas, de ce fait, le prendre en considération.


En conclusion, il apparaît que le fait de dire :


«C’est Allah qui a fait en sorte qu’elle s’accomplisse et qu’elle le soit continuellement - aqamaha Allah oua adamaha »



lorsque le résident (al mouquim) dit :


« le moment est venu d’accomplir la prière – qad qamati as-salat»



n’est pas une pratique légiféré car cela n’a pas été rapporté de façon authentique par le prophète .


Il est donc recommandé à celui qui entend l’iqama de répéter ce que dit le résident (al mouquim) tel l’appel à la prière car le prophète a dit :


« Quand vous entendez l'appel à la prière répétez ce que le muezzin dit »


وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم


Dieu est le Seul garant du succès. Paix et Salut sur notre Prophète Mohammed, ses proches et tous ses compagnons



المصدر
اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
La Commission Permanente pour les Recherches Académiques
et l’Ifta (consultation religieuse) en Arabie Saoudite



Source :

www.sahab.com


Président :

°Abdel °Azîz ibn °Abd Allah IBN BAZ - الرئيس: عبد العزيز بن عبد الله بن باز

Vice-Président :

°Abdel °Ar-Razaq ‘Afify - نائب رئيس اللجنة: عبد الرزاق عفيفي

Membre :

°Abd Allah Ibn Ghoudiyan - عضو: عبد الله بن غديان

Membre :

°Abd Allah Ibn Qou'oud - عضو: عبد الله بن قعود

Traduction rapprochée : Ibn Hamza





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin






Assalamu 'alayki wa rahmatullahi wa barakatuh,


Et voilà de quoi complèter incha'Allah, bien sûr toutes autres fatawas avec source que nos soeurs fillah peuvent connaître sont les bienvenues bi-idnillah !!!





Passer ses mains sur le visage après l’invocation ?


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
D’après Ibn ‘Oumar quand le prophète levait ses deux mains dès lors qu’il invoquait Allâh, et il ne les baissait pas tant qu’il n’avait pas essuyé son visage avec. Rapporté par at-Tirmidhî



Al-Hâfidh Ibn Hajar dit que ce hadîth est bon.


Ibn Taymiyyah dit qu’il est faible.


Un certains groupe de savants ont renforcé le hadîth, comme Ishâq, an-Nawawî dans l’une de ses paroles, Ibn Hajar, al-Manâwî, as-San’ânî, ach-Chawkânî et d’autres qu’eux [1].


SHeikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Râdjihî mentionne que ce hadîth a été considéré comme « bon » selon une autre variante, mais il ne fait pas partie des hadîths authentiques.


Mais quand la personne essuie ses mains sur son visage après les invocations parfois, et parfois encore elle ne le fait pas, cela est meilleur [2].


Il n’y a pas de doute quant au fait de lever les mains pour les invocations, ce qui est une des raisons permettant l’acceptation des invocations.


A ce sujet, SHeikh ‘Abder-Râzq al-Badr rappelle les paroles de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah qui dit :


« Il a été rapporté que le Prophète levait les mains pour invoquer dans beaucoup de hadîths authentiques, mais pour ce qui est de passer les mains sur le visage après avoir invoqué, il n’y a sur cela que un ou deux hadîths qui le mentionnent, mais cela ne constitue pas une preuve en soi. » [3]


SHeikh Sâlih al-Fawzân dit :


« que ce qui semble le plus clair - dans les différents avis des savants sur ce hadîth et son authenticité – est que cette question est en réalité souple, on ne condamne pas celui qui passe ses mains sur le visage après l’invocation, comme on ne condamne pas celui qui ne le fait pas.
Car cette question est en fait souple, et les louanges sont à Allâh. » [4]





Notes


[1] Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 7/612

[2] Al-Ifhâm fî Charh Bouloûgh al-Marâm de ‘Abdel-‘Azîz ar-Râdjihî, 2/532-533

[3] Fiqh al-Ad’iyyah wal-Adhkâr de SHeikh ‘Abder-Râzq al-Badr, 2/434

[4] Tasshîl al-Ilmâm bi-fiqhi al-Ahâdîth min Bouloûgh il-Marâm du SHeikh Sâlih al-Fawzân, 6/329


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Salam aleykoum

barakallah oufik oukhty pour m'avoir répondu maintenant au moins je suis éclairé la dessus.

Salam aleykoum

Revenir en haut Aller en bas
Admin









Essuyer son visage après l’invocation ?


Cheikh Abdullah Al Adani






http://daralhadith-sh.com/wp-content/uploads/2012/01/96-essuyer-le-visage-après-les-doas-mr-1428.mp3









Question :


Essuyer son visage avec ses mains après l’invocation du witr ou après les invocations en général est-il correct ?





Réponse :


Il n’est pas rapporté authentiquement que le Prophète est accompli cela. Il n’a été rapporté à ce sujet que des hadiths faibles.


C’est pour cela que certains savants ont dit que seul un ignorant essuie son visage après les invocations.[1]


Car rien n’est rapporté authentiquement du Prophète . Et la meilleur des guidées est la guidée du Prophète .


Certes si tu invoques lèves tes mains car le Prophète levait ses mains pendant les invocations comme cela est rapporté de manière authentique. Mais le fait d’essuyer son visage après les invocations n’a pas été authentifié venant du Prophète .


Il faut donc que tu veilles à suivre la Sunna du Prophète .


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani







Traduit et publié par




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Passer ses mains sur le visage aprés l'invocation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Invocations ::  -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit