Jeunes Filles, Filles, Femmes, Epouses, Musulmanes et Croyantes
 
AccueilLiensFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allah dit : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes de leur confier le dépôt. Ils ont refusé et en ont eu peur. L’homme s’en est alors chargé ; il est très injuste envers lui-même et très ignorant. » Sourate Al-Ahzâb, .72.
anipassion.com
Partagez | .
Admin






Le jeûne d'une femme enceinte ou de celle qui allaite son enfant



Question :

Quel est le jugement sur le jeûne d’une femme enceinte ou de celle qui allaite son enfant ?



Réponse :

L’allaitement ou la grossesse, pendant le jeûne, qui entraînerait des méfaits sur la santé de la femme, de l’enfant ou des deux, sont une excuse valable pour rompre le jeûne.

Par contre si la cause de la rupture du jeûne concerne seulement la santé de l’enfant, elle devra non seulement rattraper son jeûne, mais aussi nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué.

En revanche si la cause de la rupture concerne la santé de la femme, elle devra se contenter de rattraper les jours manqués.


Il est dit dans le noble coran :

« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre.» (Sourate el Baquara verset 184)




Règles concernant les croyantes de cheikh el Fawzen

Page 38





La femme enceinte ou qui allaite, si elle devait manger pendant le Ramadan



Q uestion :

Si la femme enceinte ou qui allaite son bébé doit manger pendant le Ramadan, que doit-elle faire exactement en compensation à ses jours perdus, et quelle quantité de riz suffit-elle pour son expiation ?



Réponse :

Il n'est permis à aucune femme qu'elle soit enceinte, ou allaitant son bébé de manger pendant le Ramadan, sauf pour une excuse valable.

Dans le cas où elle aurait une bonne excuse, elle devra tout de même récupérer son jour manqué, d'après le verset :


« Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours. » (Sourate El-Baquara verset 184)


Celle-ci étant au même titre que la personne malade.

Si elle émet comme excuse, qu'elle craint pour le bébé, elle devra en plus de récupérer ses jours, donner à manger aux indigents, à savoir un pauvre par jour.

Cette nourriture doit se constituer de blé, de riz, de dattes, et tout ce qui peut rentrer dans les vivres journaliers.

Certains savants ont stipulé qu'il suffit de récupérer les journées ratées sans pour autant devoir nourrir de pauvres dans tous les cas. Ils considèrent qu'en regard des textes (Coran et Sounna), rien ne prête à dire qu'elle doit le faire.

En principe, rien ne lui est astreint jusqu'à preuve du contraire à la lumière des Textes.

Cet avis qui est excellent, est celui d'Abou Hanifa.




Fatwa du cheikh Otheimine

Tiré du recueil « Fatwa islamia » Tome 2 page 307

Source : FATAWAISLAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin









Divergence sur la femme enceinte et celle qui allaite en période de jeûne


SHeikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm (rahimahullâh)






BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Les savants ont divergé concernant la femme enceinte et celle qui allaite, si elle craint pour l’enfant qu’elle porte ou qu’elle allaite, et du fait qu’elle rompt le jeûne.

Doit-elle s’acquitter d’une compensation ou non ?




Les deux imâms - Ach-Châfi’î et Ahmad - sont d’avis pour l’obligation de la compensation sur la base de ce qu’on rapporte de Ibn ‘Abbâs dans le commentaire de la Parole d’Allâh – Ta’âla :


« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. » [1]


Il dit :


« Ce verset a été révélé pour l’homme et la femme âgés qui ne peuvent jeûner, et doivent donc rompre le jeûne et nourrir, en lieu et place, chaque jour un pauvre, de même pour la femme enceinte et celle qui allaite, s’ils elles craignent… » Abû Dâwoud dit : « C’est-à-dire, pour leurs enfants. »


SHeikh al-Albânî dit que c’est un récit authentique.


Les Hanafîtes et Malikites ont été d’avis qu’elles devraient rattraper les jours manqués et non nourrir un pauvre, ce qui est l’avis de al-Hassân, ‘Atâ, an-Nakha’î, az-Zouhrî, et c’est également l’avis adopté par al-Awzâ’î et as-Soufyân ath-Thawrî.


Mais on ne trouve aucun texte qui soutienne cette obligation, et le principe de base est la dispense de toute obligation.


Mais il est authentifié que Ibn Abbâs et Ibn ‘Oumar ont jugé concernant la femme enceinte et celle qui allaite, lorsqu’elles craignent pour elles ou leurs enfants, de rompre le jeûne et de nourrir un pauvre, car elles entrent sous le coup du verset, et on ne connaît aucun Compagnon qui se soit opposé à eux.


Ibn al-Qayyîm a dit :


« Ce fut l’avis adopté de Ibn ‘Abbâs et d’autres : nourrir en lieu et place du jeûne. »


SHeikh Taqî ad-Dîn dit :


« Elles rompent et elles compensent ; nourrir pour chaque jour de jeûne non jeûné de ce que les gens mangent. Et cela est l’avis de la majorité des dogmes de pensées qui disent : Le jugement de base reste le fait de nourrir (en compensation) pour qui n’a pas la capacité de jeûner. »


At-Tirmidhî dit :


« Ce qui doit être fait selon les Gens de science, elles rompent et elles nourrissent en compensation. » [2]


L’imâm ach-Chawkânî dit à propos du hadith dispensant du jeûne la femme enceinte et celle qui allaite :


« Ce hadith indique que la femme enceinte et celle qui allaite sont autorisées à ne pas jeûner. C’est ce que les jurisconsultes soutiennent au cas où celle qui allaite craint pour le nourrisson et celle qui est enceinte pour son enfant ; elles doivent s’abstenir de jeûner.


Abû Tâlib a dit :


il n’y a pas de divergence sur sa permission. » [3]






Notes :

[1] Coran, 2/184

[2] Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 3/569-570

[3] Nayl al-Awtâr min Asrâr Mountaqa al-Akhbâr de ach-Chawkânî, 8/368




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le jeûne d'une femme enceinte ou de celle qui allaite son enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ramadan, Aïds, Jeûnes divers, Hadj ::  -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit