Jeunes Filles, Filles, Femmes, Epouses, Musulmanes et Croyantes
 
AccueilLiensFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allah dit : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes de leur confier le dépôt. Ils ont refusé et en ont eu peur. L’homme s’en est alors chargé ; il est très injuste envers lui-même et très ignorant. » Sourate Al-Ahzâb, .72.

Partagez | .
Admin








Réciter le Coran sans être purifié



Question :

C'est une question posée par: 'A.R.M de Jordanie. Il dit dans sa lettre:
Je récite le Coran, notamment certains versets courts, mais parfois je le fais sans avoir mes ablutions ou m'être purifié.
M'est-il permis de réciter ainsi le Coran?
Informez-moi, qu'Allah vous informe.




Réponse :

Il est permis au musulman (e) de lire le Coran même s'il n'est pas purifié, sauf en cas d' impureté majeure.

Il peut donc réciter des sourates ou versets, car les preuves sont unanimes sur cela.

Cependant, il ne doit pas lire à partir d'un Coran, jusqu'à ce qu'il soit purifié,

car le Prophète a dit :

"Ne touchez jamais au Coran, à moins que tu ne sois purifié"

Concernant la personne en état d'impureté majeure, il ne récite qu'après avoir fait ses grandes ablutions.

'Alî (Qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :

"Rien n’empêchait le Prophète de réciter le coran hormis l'état d'impureté majeure."


et le Prophète a dit :

"Quant au djounoub (celui qui est en état d'impureté à la suite de rapports charnels), non, même pas un verset. ."

La personne en état d'impureté majeure ne lit le Coran qu'après purification.

Quant à la femme en état de menstrues ou de lochies, elle peut réciter le Coran, selon l'avis le plus authentique des savants, comme celui dont les ablutions sont annulées suite à une impureté mineure.

( Numéro de la partie: 10, Numéro de la page: 153)

Certains savants considèrent que l'état de lochies ou de menstrues est comme l'état d'impureté majeure et déclarent qu'il n'est pas permis à la femme dans cet état de lire le Coran ni de le réciter, jusqu'à sa purification, car son impureté est majeure et nécessite les grandes ablutions, comme pour l'état de souillure majeure.

Mais l'avis correct est que ces deux cas ne sont pas pareils à celui de grande souillure, car les période des menstrues et des lochies sont longues est prennent plusieurs jours, et la femme ne peut pas délaisser la récitation pendant tout ce temps. Elle risque même d'oublier ce qu'elle avait appris.

Donc, il est permis à la femme dans lequel des deux états de réciter le Coran, exactement comme au cas de celui dont l'ablution est annulée par une impureté mineure.

Il n'est donc pas permis de faire l'analogie (Qiyâs) avec la personne en état de souillure, vu la différence qu'on vient d'évoquer entre les deux cas.

Celui qui perd ses ablutions en raison d'une impureté mineure n'a pas le droit de toucher au Coran sauf s'il refait ses ablutions,

car Allah (Pureté à Lui) dit :


L'événement(Al-Wâqi`a) 56: Verset 79
"que seuls les purifiés touchent"

et c'est l'un des avis émis par les savants dans l'exégèse de ce verset.

Il y a aussi le hadith rapporté du Messager qui a dit :

"Seul le purifié peut toucher le Coran"

C’est un hadith jugé bon (hassan), et a plusieurs variantes qui se confirment les unes des autres.

En conclusion, la personne en état d'impureté majeure, la femme en état de menstrues ou de lochies, et la personne dont la purification a été annulée par des flatuosités ou de l'urine, n'ont tous pas le droit de lire à partir d'un Coran.

Quant à celui qui est en état d'impureté mineure, il peut réciter ce qu'il connaît par cœur, même pour la femme en état de lochies ou de menstrues, elle peut réciter ce qu'elle connaît du Coran, selon les propos les plus authentiques des savants.

Toutefois, la personne en état de souillure majeure ne récite pas les versets coraniques ni ne les lit à partir d'un Coran, jusqu'à ce qu'elle fasse ses grandes ablutions.
Ceci est le résumé du sujet.

Quant au hadith rapporté sur l'interdiction de la récitation du Coran pour la femme ayant ses menstrues, c'est un hadith faible, rapporté par Abou Dâwoud d'après Ismâ`îl ibn `Ayyâch d'après Moussa ibn `Oqba , et Moussa (mentionné ci-dessus) est de Hedjaz, et la transmission d' Ismaël (évoqué ci-dessus) des gens du Hedjaz est faible.

Qu'Allah vous accorde la réussite.


Les Fatwas d'Ibn Bâz

Dixième volume > Le Livre de la Purification > Chapitre des choses annulant les ablutions. > La lecture du Coran en état d'impureté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La lecture du Coran en état d'impureté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Menstrues/Lochies/Pertes blanches/Pilules/Avortement ::  -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Religions