Jeunes Filles, Filles, Femmes, Epouses, Musulmanes et Croyantes
 
AccueilLiensFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Allah dit : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes de leur confier le dépôt. Ils ont refusé et en ont eu peur. L’homme s’en est alors chargé ; il est très injuste envers lui-même et très ignorant. » Sourate Al-Ahzâb, .72.

Partagez | .
Admin








L'avis de la Charia au sujet de la mixité dans le secteur de l'enseignement




Louange à Allah, que la bénédiction et le salut soient accordés au Messager d'Allah, à sa famille et à ses compagnons.

J'ai lu l'article publié par le journal "As-Siyâsa" (la politique), dans son numéro 5644 paru le 24/7/ 1404 de l'Hégire, et attribué au directeur de l'Université de Sanaa, `Abd-Al `Azîz, où il prétend que l'appel à la séparation des étudiantes et des étudiants était une infraction à la Charia.

Il a justifié son opinion par la prière des musulmans, hommes et femmes, dans une seule mosquée, au temps du Prophète, .

Il a affirmé que d'après cette preuve, l'enseignement devait se faire en un seul lieu.

J'ai été étonné que ces propos aient été tenus par le directeur d'une université musulmane implantée dans un pays musulman pour demander de guider le peuple, femmes et hommes, vers la voie de son bonheur et du salut dans la vie d'ici-bas et de celle de l'au-delà.

Nous ne pouvons que dire nous appartenons à Allah et c'est vers Lui que nous serons ramenés, et qu'il n'y a de force ni de puissance en dehors d'Allah.

Nul doute que ces propos constituent une grave infraction à la Charia qui n'a jamais prôné la mixité pour que l'empêchement de cette mixité lui soit une infraction.

Bien au contraire, la Charia l'interdit fermement, comme Allah, l'Exalté, l'a dit:

Les coalisés(Al-‘Ahzâb) 33: Verset 33
"Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah)."

Allah, le Très-Haut, a dit :

Les coalisés(Al-‘Ahzâb) 33: Verset 59
"Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues"

et dit :

La lumière(An-Noûr) 24: Verset 31
"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent,"

( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 249)

jusqu'au verset dans lequel Allah, l'Exalté, a dit :

La lumière(An-Noûr) 24: Verset 31
"Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès."

et a dit :

Les coalisés(Al-‘Ahzâb) 33: Verset 53
"Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs"

Ces nobles versets démontrent clairement la légitimité pour les femmes de garder le foyer, par crainte pour elles d'exercer une séduction sur autrui, à moins qu'il y ait une nécessité de sortir.

Allah a ensuite mis les femmes en garde contre le fait de s'exhiber à la manière de celles de la période préislamique, en d'autres termes, de faire montrer leur beauté aux hommes.

Dans un hadith authentique, le Prophète, , a dit :

"Je ne laisserai après moi aucune tentation plus funeste à l'homme que les femmes."

Like a Star @ heaven Ce hadith a été rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim et narré par 'Ousâma ibn Zayd Mouslim l'a rapporté dans son Sahîhen citant pour narrateur 'Ousâma et Sa`îd ibn Zayd ibn `Amr ibn Nofayl, qu'Allah soit satisfait d'eux.

Dans son Sahîh, Mouslim rapporte également que, d'après Abou Sa`îd Al-Khodrî , qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète, , a dit :

Ce bas monde est verdoyant et désirable, et Allah vous donne la lieutenance sur terre pour voir comment vous œuvrez.

Méfiez-vous de l'apparat du bas monde et méfiez-vous surtout des femmes qui constituèrent la première épreuve par laquelle les israélites avaient passé.

Le Prophète, , a dit vrai, les femmes sont une grande épreuve, notamment à cette époque où la plupart d'entre elles ne portent pas le voile et exhibent leurs atours comme les femmes de la période préislamique, raisons pour lesquelles la débauche et les actes répréhensibles se sont propagés et pour lesquelles de nombreux de jeunes gens des deux sexes, dans plusieurs pays, ont renoncé au mariage qu'Allah a prescrit.

Allah, l'Exalté, a montré que le voile était plus pur pour les coeurs de tous; autrement dit, le non-port du voile serait donc la cause la plus forte de l'impureté des coeurs de tous et de leur déviation de la voie de la vérité. Nul n'ignore que lorsqu'une étudiante s'assoit à côté d'un étudiant sur le même banc en classe, ceci est l'une des plus grandes causes de la séduction (fitna),
et une raison de plus pour l'abandon du voile qu'Allah a ordonné aux croyantes de porter, en leur interdisant l'exhibition de leurs atours aux hommes qui lui sont étrangers qu'Allah, le Très Haut, n'a pas mentionné dans le verset susdit de la sourate An-Nour.

( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 250)

Celui qui prétend que le voile a été imposé particulièrement aux mères des croyants, contredit ainsi les nombreuses preuves qui démontrent la généralité de l'ordre ainsi que le verset dans lequel Allah a dit :

Les coalisés(Al-‘Ahzâb) 33: Verset 53
"c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs;"

Arrow Il n'est donc pas possible de dire que le voile est plus pur pour le cœur des mères des croyants et des compagnons et non pour ceux et celles qui viennent après eux; nul doute que ces générations en ont plus besoin que les mères des croyants et les compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, vu la grande différence entre la force de la foi et la clairvoyance des prédécesseurs par rapport aux successeurs.

Les compagnons, hommes et femmes ainsi que les mères des croyants, qu'Allah soit satisfait d'eux, sont les meilleures créatures après les prophètes et les meilleures générations, conformément à un hadith du Prophète, , rapporté dans les deux Sahîh.

Si le voile était donc plus pur pour ces meilleures créatures, les générations suivantes en ont le plus besoin.

De surcroît, il n'est pas permis de dire que les textes du Coran et de la Sunna désignent un sujet quelconque en particulier sans fournir de preuve correcte.

Cet ordre est général et est adressé à toute la nation, au temps du Prophète, , jusqu'au jour de la Résurrection, car Allah l'Exalté, a envoyé Son Messager, , aux êtres humains et aux djinns vivant à l'époque du Prophète ainsi qu'à toutes les époques jusqu'au jour du Jugement Dernier.

Allah, l'Exalté, a dit :

Al-A’râf 7: Verset 158
"Dis : O hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah"

et a dit :

(Saba’) 34: Verset 28
"Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour toute l'humanité."


Le Saint Coran n'a donc pas été révélé seulement pour les gens de l'époque du Prophète, , mais aussi pour ceux venus après eux et qui ont eu connaissance du Livre d'Allah, comme Allah, l'Exalté, a dit :

Abraham(‘Ibrâhîm) 14: Verset 52
"Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent qu’Il n’est qu’un Dieu unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent."

Allah (Exalté soit-Il) a dit :

Les bestieux(Al-‘An’âm) 6: Verset 19
"et ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra."

Les femmes au temps du Prophète, , ne côtoyaient pas les hommes ni dans les mosquées ni dans les marchés.

( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 251)

Cette mixité est interdite par les réformateurs d'aujourd'hui et c'est de cette tentation que le Coran et la Sunna ainsi que les oulémas de la nation ont averti.

Les femmes dans la mosquée du Prophète, , priaient derrière les hommes, dans les rangs arrières.

Le Prophète, , disait :

"Les meilleures rangées des hommes sont celles de devant et les pires sont celles de derrière. Les meilleures rangées des femmes sont celles de derrière et les mauvaises sont celles de devant."


De crainte que le dernier rang des hommes soit séduit par le premier rang des femmes.

Les hommes de l'époque du Prophète, avaient reçu l'ordre d'attendre après la prière, le temps que les femmes sortent de la mosquée, et ce, afin d'éviter la mixité aux portes des mosquées, en dépit de la foi et de la piété de tous les hommes et les femmes de ce temps.

Qu'en serait-il donc pour la postérité?

Les femmes avaient reçu l'ordre de ne pas marcher dans les chemins et de demeurer dans leurs palanquins afin d'éviter de côtoyer les hommes sur les chemins.

Allah, l'Exalté, a donné l'ordre aux musulmanes de ramener sur elles leurs voiles pour couvrir leurs parures qu'elles ne doivent montrer qu'aux hommes qu'Allah, le Très Haut, a signalé dans Son Livre Saint, afin d'éliminer toutes les causes d'une éventuelle séduction (fitna) et d'inciter à la chasteté et à l'éviction de la corruption et de la mixité.

Comment se peut-il alors que le directeur de l'université de Sanaa - qu'Allah le guide et le ramène à la raison- appelle, après tout ceci, à la mixité et prétend que l'Islam y exhorte, que le campus est tel que la mosquée, que les heures des cours sont telles que les heures de la prière.

Il y a certes une grande différence qui est bien évidente pour celui qui a saisi les ordres et les prohibitions d'Allah et qui a connu la raison profonde de la Charia imposée par Allah à Ses serviteurs, des ordres figurant dans Son Livre Saint à l'adresse des hommes et femmes.

Comment un musulman peut dire que lorsqu'une étudiante s'assoit à côté d'un étudiant sur un même banc en classe, c'est comme si elle était assise avec ses consoeurs dans les rangs derrière les hommes ?

Ces paroles ne peuvent pas être dites par une personne qui a un brin de foi et de clairvoyance qui lui permettrait de savoir ce qu'elle dit, et cela si nous supposons que les étudiantes portent le voile imposé par la Charia, qu'en serait-il alors si l'étudiante est assise à côté d'un étudiant, qu'elle exhibe ses atours et échange avec lui des regards séducteurs, et des discussions qui mènent à la séduction ; qu'Allah nous aide et il n'y a aucune puissance ni de force en dehors d'Allah.

Allah, l'Exalté, a dit :

Le Pèlerinage(Al-Hajj) 22: Verset 46
"Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent."

Concernant la citation suivante dudit directeur: "En fait, les musulmans, hommes et femmes, au temps du Prophète, , accomplissaient tous la prière dans la même mosquée, raison pour laquelle l'enseignement doit lui aussi être donné dans un même lieu", ma réponse est la suivante :

Cela est vrai.
Cependant, les femmes priaient au fond des mosquées, en portant le voile et en prenant soin d'éviter tout ce qui pouvait causer une (fitna) alors que les hommes priaient dans la partie antérieure de la mosquée.

Elles écoutaient les sermons et les cours et prenaient part à la prière, elles apprenaient leur religion.

Le jour de la Fête (Al-`îd), après avoir prononcé un sermon à l'adresse des hommes, le Prophète, , en prononçait un aux femmes, car elles étaient un peu loin pour entendre son sermon.

Je n'ai rien contre tout ceci, le problème réside dans les propos du directeur de l'université de Sanaa - qu'Allah le guide, assainisse son cœur et lui donne la connaissance de Sa religion- : "raison pour laquelle l'enseignement doit être donné en un seul lieu".

Comment se peut-il qu'il compare l'enseignement à notre époque avec la prière des femmes derrière les hommes dans une seule mosquée, alors qu'il y a une grande différence entre la réalité de l'enseignement de nos jours et la réalité de la prière des femmes derrière les hommes au temps du Prophète, ?

Ceci explique la raison pour laquelle les réformateurs ont réclamé la séparation des étudiants et étudiantes dans les classes, afin que les étudiantes puissent apprendre le savoir de leurs institutrices sans le port du voile ni peine, car la durée de l'enseignement est beaucoup plus longue que la durée de la prière.

L'apprentissage des sciences par le biais d'institutrices dans un lieu particulier est pour le bien de tous et ferait éviter aux étudiantes ainsi qu'aux étudiants toutes les causes de la (fitna).

Les étudiants pourraient ainsi accorder plus d'intérêt à leurs leçons et être attentifs à leurs enseignants, loin du regard des jeunes filles et pour éviter de s'occuper d'elles, d'échanger avec elles des regards empoisonnés et des paroles qui entraînent la débauche.

( Numéro de la partie: 4, Numéro de la page: 253)

Concernant ses propos prétendant que la séparation des étudiantes et des étudiants était une intransigeance et une infraction à la Charia, c'est une allégation réfutable.

La séparation des étudiants et étudiantes est en soi le meilleur conseil pour exhorter -par l'amour d'Allah, Ses serviteurs, c'est une précaution à prendre pour sa religion, et est une application des versets coraniques et des deux hadiths.

Le conseil que je donnerai au directeur de l'université de Sanaa, c'est de craindre d'Allah, l'Exalté, de se repentir d'avoir tenu ces propos, de revenir à la raison et à la vérité car y revenir est une vertu et la preuve que cette personne en quête du savoir est soucieuse de rechercher la vérité et la justice.

Nous implorons Allah, le Très-Haut, de nous guider tous vers la voie, de nous protéger, ainsi que tous les musulmans, de parler de la religion sans se fonder sur un savoir et des tentations qui égarent et des instigations du Diable.

J'implore Allah, l'Exalté, d'accorder la guidance à tous les savants et les leaders musulmans dans le monde entier pour le bien des nations et des serviteurs, tant dans la vie de l'au-delà que celle d'ici-bas, qu'Il nous guide tous sur le droit chemin, Il est Djawwâd Karîm (le Tout Généreux).

Qu'Allah accorde la bénédiction et le salut au Prophète, à sa famille, à ses compagnons et à ceux qui le suivent le plus parfaitement jusqu'au jour de la Résurrection.

Les Fatwas d'Ibn Bâz

Quatrième volume > Non à la mixité > Avis religieux sur la mixité scolaire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La mixité dans le secteur de l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La mixité et le travail de la femme ::  -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit